Rénovation monumentale avec des matériaux naturels

« L’architecture est un secteur plutôt conservateur. Nous nous en sommes vraiment rendus compte lors du projet de rénovation de l’école Montessori de Maastricht. Vous pouvez bien sûr vous contenter de regarder le bâtiment et les travaux de rénovation envisagés, ni plus ni moins. Mais en tant qu’architectes, nous sommes d'avis qu’il faut d’abord entrer dans le bâtiment et adopter une approche plus approfondie. Cela signifie nécessairement de faire plus ample connaissance avec les utilisateurs dudit bâtiment et la relation qu’ils entretiennent avec celui-ci. Seulement alors, nous pouvons nous lancer dans la réalisation d’esquisses, plans et dessins. » Tels sont les propos tenus par Nicole Maurer du cabinet d’architectes Maurer United Architects (MUA) basé à Maastricht. Les créations de ce cabinet se caractérisent par une diversité sans bornes.


 

Madame Maurer explique : « Depuis 1998, mon partenaire Marc Maurer et moi-même réalisons des projets pour lesquels nous allons au-delà de notre propre domaine de spécialisation. À chaque fois, nous recherchons pour notre équipe des chefs d’équipes actives dans des disciplines apparentées mais souvent inattendues, comme des graffeurs, des VJ, des DJ, des stylistes de mode et des développeurs de jeux vidéo. Avec notre ambition de dépasser les frontières de l’architecture, au cours de ces dernières années nous avons développé de nouvelles visions conceptuelles et méthodes de travail non conventionnelles pour divers groupes cibles. De nos jours, notre travail comprend, outre aux projets dans la construction neuve, également des projets de transition et de réaffectation, notamment des bâtiments scolaires, dont la rénovation de la Jan van Eyck Academy à Maastricht, érigée en 1958 et conçue par l’architecte limbourgeois Frits Peutz. »

 





« L’utilisation de carreaux a en outre permis de conserver le caractère monumental du bâtiment. »

 

Rénovation monumentale
En 2012, les membres du comité de gestion scolaire de la fondation MosaLira de Maastricht ont demandé au cabinet d’architectes MUA – dont le portefeuille de projets était déjà imposant – de réfléchir avec eux à la rénovation de l’un de leurs bâtiments scolaires situé dans le centre-ville : l’école Montessori. Madame Maurer explique : « Dans le cas de ce projet, ce sont les parents qui ont tiré la sonnette d’alarme. Après vingt ans d’utilisation intensive, cette école avait besoin d’une sérieuse remise en état. Les toilettes étaient datées et bon nombre de carreaux étaient cassés dans les couloirs et dans d’autres locaux. Les parents ont défini une mission minimale pour le comité de gestion, comprenant de petits travaux de rénovation et se basant sur les normes actuellement en vigueur. Le comité de gestion scolaire a relevé le défi et nous a invités à dresser un plan sobre prévoyant la peinture du bâtiment et l’installation de nouvelles toilettes. Mais ce bâtiment était bien sûr un monument, conçu à l’époque par le grand architecte Alphons Boosten. Nous devions en tenir compte ! Nous étions très enthousiasmés par ce projet et nous voyions une multitude d’opportunités, surtout en raison du caractère surdimensionné de ce bâtiment par rapport aux écoles de construction récente. »

 

 



« Les carreaux Cradle to Cradle de Mosa nous ont donné la possibilité d’intégrer ce principe local dans notre processus de conception et de rénovation. »

 

Des matériaux naturels d’origine locale

Adepte du modernisme radical et contemporain de l'architecte Frits Peutz mentionné plus haut, Boosten a conçu au début du siècle dernier bon nombre d’églises, maisons d’habitation et écoles. Son point de départ était une conception utopique ; il voulait améliorer le cadre de vie des ouvriers tout en utilisant un maximum de matériaux naturels. Il donnait la préférence à des matériaux qui étaient disponibles ou pouvaient être produits au niveau local, notamment des briques, des carreaux, de la marne, du bois ou de l'acier. Cette prise en compte du contexte local était en avance sur son temps. MUA a repris la philosophie de conception de cet architecte. Madame Maurer argumente: « Si au départ nous avons envisagé de recourir à des sols coulés, permettant de créer un contraste avec le caractère monumental, sobre et hiérarchique du bâtiment, nous avons finalement opté pour du carrelage. Les carreaux Cradle to Cradle de Mosa nous ont donné la possibilité d’intégrer, tout comme Boosten, ce principe local dans notre processus de conception et de rénovation. L’utilisation de carreaux a en outre permis de conserver le caractère monumental du bâtiment. En même temps, nous avons bien sûr pris soin de ne pas perdre de vue la fonctionnalité de chaque pièce. Dans les couloirs, les toilettes et les cuisines, nous avons opté pour des carreaux en céramique. Pour l’auditorium, notre choix s’est porté sur du linoléum. Le bâtiment dans son ensemble se décline à présent dans un style sobre et calme où les utilisateurs, les écoliers, peuvent donner libre cours à leur expression créative. Ce projet est maintenant entièrement terminé et les cours ont repris. Au quotidien, ces travaux de rénovation s'avèrent avoir une influence favorable sur le fonctionnement de chacun. Et tous, instituteurs comme élèves, utilisent ce bâtiment avec le respect qu’il mérite. L’atmosphère toute entière a changé de manière positive. »

 

 

 



« Dans ce projet, nous avons de nouveau fait connaissance avec Mosa. Nous avons pu redécouvrir les beaux accessoires que cette société produit dans ses collections de carreaux. »

 

Le sur-mesure renforce le caractère authentique

Le cahier des charges reçu par MUA était minimal, alors que l’école Montessori affiche justement une grande diversité de styles. Du côté rue, cette école est en effet un imposant monument signé Boosten avec de hautes fenêtres et des lignes sombres et sobres, et à l'arrière on distingue une église et une construction industrielle ajoutée ultérieurement. En bref ce projet était un défi. Madame Maurer approuve de la tête et ajoute: « En dépit de ces styles divers, nous voyions une multitude de possibilités et nous souhaitions aussi prendre en compte le caractère multi facettes de l’enseignement Montessori, le fait que ce bâtiment accueille un centre destiné aux enfants, la possibilité d’améliorer le passage d’un bâtiment à l’autre, sans oublier le caractère monumental de l’ensemble. Nous avions toutefois affaire à plusieurs parties et, par conséquent, à des opinions et attentes diverses. Nous nous sommes entretenus non seulement avec le comité de gestion, mais aussi avec les autres parties concernées, notamment les parents, l’équipe enseignante, la direction, ainsi que le service de l’enseignement et la commission pour la qualité architecturale de la municipalité de Maastricht. Par ailleurs, l'expérience dont disposait l’organisation de l’école dans la rénovation de bâtiments monumentaux était, en toute logique, minimale et le budget était limité. Trop limité à vrai dire pour pouvoir réaliser toutes les idées comme il se doit. Nous avons donc dû faire des concessions et revoir notre vision afin de créer un mélange mais aussi un contraste dans le respect du caractère monumental de ce bâtiment et son utilisation en tant que centre destiné aux enfants. Mais nous avons en fin de compte pu travailler en accordant une grande attention aux détails. Nous avons utilisé des poignées en bakélite, nous avons optimisé l’éclairage et à l’aide des carreaux Mosa, nous avons pu créer des transitions douces des sols carrelés vers les bords. Le sur-mesure était essentiel ici pour préserver le caractère authentique de l’école. Les travaux de rénovation étant limités à un strict minimum, le bâtiment a conservé toute sa flexibilité, ce qui permet éventuellement son utilisation par d’autres parties à un stade ultérieur. »

 

 

Carreaux Mosa en guise de signature

« Dans le cadre de ce projet, nous avons remarqué que l’enseignement primaire requiert une approche spécifique au niveau de la préparation du concept et de l’exécution sur place. De nombreuses parties sont impliquées, chacune d’entre elles étant experte dans son propre domaine de spécialisation. La communication concernant le concept, le planning et les niveaux d'ambition est complexe et la gestion des attentes de chacun doit également faire l’objet d’une grande attention. Le plus grand défi pour nous, en tant que concepteurs, a toutefois été de veiller au fonctionnement de la pédagogie ouverte de Montessori dans un cadre monastique au départ fermé. L’interprétation de la politique en matière de monuments - les anciennes exigences strictes imposant des contrastes clairs entre ancien et nouveau ayant disparu - nous a ici fourni les bases nécessaires. Nous avons davantage pu préserver le caractère monumental de ce bâtiment. » Madame Maurer explique, le sourire aux lèvres: « Dans ce projet, nous avons de nouveau fait connaissance avec Mosa. Dans leur Mosa Design Studio Maastricht, nous avons pu redécouvrir les beaux accessoires que cette société produit dans ses collections de carreaux. Les plinthes et les nombreux formats et couleurs des carreaux proposés ont littéralement stimulé nos sens. Nous aimons particulièrement les petits carreaux noirs d’ivoire de Mosa et nous les utilisons de manières diverses dans bon nombre de projets, ce qui confère à notre travail un cachet tout à fait unique.»

Détails du projet
Projet: Montessorischool Maastricht
Architecte: Maurer United Architects
Lieu: Maastricht (Pays-Bas)
Surface: 800 m2
Achèvement: 2016
Série de carreaux Mosa: Global Collection, Scenes, Colors

Le projet est co-subventionné par la province du Limbourg.

Plus d'information

Les conseils et le soutien que nous fournissons doivent répondre à des exigences élevées. Concrètement, cela signifie que nous essayons d’établir un dialogue. Ce qui vous intéresse nous intéresse aussi. Vous avez des questions concernant ce projet ou vous souhaitez discuter des possibilités en la matière?