Tradition et dynamique: Frankfurt School of Finance & Management combine les deux en une architecture urbaine unique

Frankfurt School of Finance & Management
Henning Larsen Architects

Aller à références et études de cas

Trouver un nouvel emplacement pour un organisme en expansion relève véritablement du défi. La Frankfurt School of Finance & Management a fait l’objet d'un projet de construction ambitieux et totalement innovant : quelque chose qui respecte l'histoire de la Business School et qui offre des possibilités illimitées de formation et d’enseignement au XXIe siècle. L’étroite coopération entre le client, l’architecte et l’équipe de Mosa a abouti à une solution de bâtiment unique combinant tous ces aspects.


notesHeader.jpg
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-22.jpg

Chercher un nouvel emplacement

Francfort est à la fois le centre financier de l’Allemagne et une ville tournée vers l'international, renommée pour sa longue tradition scientifique et éducative. La Frankfurt School of Finance & Management s'intègre parfaitement dans ce cadre. Fondée soixante-dix ans auparavant comme « Bankakademie » (académie de banque), la Business School est aujourd'hui l'une des universités allemandes les plus renommées dans le domaine de la banque, de la finance et de la gestion. La Business School n’a cessé de s’agrandir au cours de ces dernières années et le campus est devenu trop petit pour satisfaire cette dynamique de développement. La direction de l’établissement a donc commencé à chercher un nouvel emplacement pour construire un bâtiment capable de remplir toutes les conditions requises : un objectif tenant de l’exploit.

Soigneusement

En coopération avec la municipalité, la Frankfurt School a décidé de déménager à Adickesallee, un emplacement central situé dans la partie nord de Francfort. Le lieu a été soigneusement choisi. Il permettait d'intégrer la Business School à ce qu'on appelle le « Campusmeile » (quartier universitaire), qui forme un axe depuis l’Université J.W. Goethe et l’Université des sciences appliquées, en passant par la Frankfurt School et la Bibliothèque nationale allemande. De plus, le lieu avait un lien traditionnel avec le milieu de la finance. Le bâtiment qui se dressait auparavant à cet endroit hébergeait l’Oberfinanzdirektion, la direction régionale des finances publiques. La façade de cet ancien bâtiment était composée d'une mosaïque de carreaux dans différentes nuances de rouge. Les couleurs semblaient changer en fonction de la lumière et de l’angle de vue. Ce bâtiment a été démoli fin 2014.

Texte Corinna Kriesemer
Photographie Sem Shayne / Gregor Ramaekers

Des carreaux Mosa ont été
utilisés également pour l’intérieur
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-21.jpg
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-19.jpg
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-12.jpg

Concours d’architecture impliquant une tâche complexe

La direction de la Frankfurt School a pris la décision d’organiser un concours d’architecture afin de trouver la bonne solution. La tâche inhérente au concours était complexe, nécessitant de traiter plusieurs aspects à la fois.

En premier lieu, il y avait l’aspect pratique. Le nouveau bâtiment devait pouvoir accueillir tous ceux travaillant à la Business School : les professeurs, les étudiants et le personnel administratif. Les résidences universitaires devaient être prises en compte également pour donner vie au campus, ce qui n’était pas possible dans l’ancien établissement.

First of all, there was the practical aspect. The new building needed to be able to house everyone working at the Business School: professors, students, and other staff. Student residences also needed to be incorporated, creating a strong campus life, which wasn’t possible in the old setting of the school.

Le deuxième aspect concernait l’environnement de formation. Plutôt que de construire des salles de classe classiques, le but était de favoriser la formation et l’enseignement dans un cadre très ouvert et coopératif. La communication, l’échange et la coopération étaient les mots clés qui devaient être représentés par l’agencement intérieur. Parallèlement, il convenait de mettre l’accent sur la visée internationale de l'université.

Troisièmement, le projet de conception devait créer un lien entre l’ancien bâtiment de l’Oberfinanzdirektion qui se dressait à cet endroit auparavant, de sorte que le nouveau bâtiment représente l’étape suivante de l’évolution historique. Étant donné le cachet unique de l’ancienne façade, ceci a constitué un véritable défi pour les participants au concours.

Enfin, et non des moindres, la Business School accordant une importance primordiale au développement durable, les matériaux utilisés devaient être écologiques.

Seuls les architectes ayant une expérience internationale et une expertise en conception d’établissements d’enseignement furent invités à concourir.

Le cabinet d’architectes Henning Larsen conçoit des établissements d’enseignement dans le monde entier, en mettant l’accent sur l’interaction humaine et la lumière naturelle. Dans la Frankfurt School of Finance & Management, un puits de lumière spectaculaire associé au positionnement décalé des cinq tours crée un effet optimisé de lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment. Ceci a une incidence positive sur les étudiants. Selon un rapport établi par l’association World Green Building Council en 2013, les résultats des étudiants sont 5 à 14 % plus élevés et ils apprennent 20 à 26 % plus vite dans des salles de classe sous éclairage naturel. Louis Becker, partenaire et architecte principal du cabinet Henning Larsen, souligne l'importance de ce projet. « En tant qu’architectes, nous savons que la lumière a une grande influence sur les études. Elle aide à rester concentré et performant. Mon espoir - et ambition - est que les divers espaces remplis de lumière de la Frankfurt School of Finance & Management contribuent grandement à la tâche vitale d’éduquer les travailleurs de demain, qui excelleront tous dans leur domaine de spécialisation respectif et en feront bénéficier la ville de Francfort. »

A clear reference to the old building

C’est finalement le cabinet d’architectes Henning Larsen de Copenhague qui a remporté le concours. Son projet de conception a convaincu la direction de l’établissement car il alliait le passé et la tradition de l’ancien bâtiment à l’approche internationale dynamique de la Business School actuelle. Le cabinet d’architectes Henning Larsen est donc devenu le maître d’œuvre. D’autres architectes ont également contribué au projet, prenant en charge la gestion et la planification du nouveau campus universitaire. La façade a constitué un élément clé dans la combinaison entre passé et tradition et la visée internationale : le projet de conception du cabinet d’architectes Henning Larsen présentait une façade en carreaux rouges faisant clairement référence à l’ancien bâtiment. L’aspect international était reflété dans les cinq tours, chacune représentant un continent. L’intérieur du bâtiment était caractérisé par ce qu'on appelle la « Zeil des Wissens » (rue de la connaissance). L’espace en forme de canyon entre les tours est un lieu de rencontre central pour tous. Il offre un accès direct à toutes les salles principales (auditorium principal, centre de formation, restaurant et cafétéria, bureaux des relations avec les étudiants et les anciens, salles de séminaire, salles de classe, etc.). La Zeil des Wissens tire son inspiration du grand centre commercial de Francfort et la transpose dans un cadre éducatif.

Scroll doel: "movie" (edit mode)
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-16.jpg
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-04.jpg
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-05.jpg

Werner Frosch, partenaire et directeur général de l’agence Henning Larsen à Munich, résume ainsi l'idée qu'il se fait d’un établissement d’enseignement moderne. « Notre objectif concernant le bâtiment était de réaliser un espace créant une ambiance qui inspire, au sein duquel les personnes peuvent travailler et se rencontrer. Le bâtiment prend un caractère animé grâce à ses utilisateurs : les personnes entrent et sortent, étudient, travaillent, lisent un livre et communiquent entre elles. L’atrium principal, la Zeil des Wissens, est un espace qui répond vraiment aux besoins des étudiants et des employés. C’est un lieu de travail et d’étude, mais aussi pour se divertir et danser. Aujourd'hui, les étudiants ne travaillent plus à domicile. Ils vont à l'université simplement pour être dans un environnement social. Et comme la formation s’effectue au travers des connaissances que les étudiants se transmettent lors d'interactions sociales informelles, une université se doit de proposer un cadre adéquat. À la Frankfurt School of Finance & Management nous proposons un large éventail de salles de conférence, allant du grand amphithéâtre traditionnel aux salles de séminaire intimistes dans le style Harvard et d’autres à agencement ouvert pour le travail collaboratif, toutes reliées à la Zeil des Wissens pour encourager la curiosité humaine, établir la communication et le dialogue. »

School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-17.jpg

L’établissement répond aux besoins
d’une vie de campus riche et animée.


« La Frankfurt School est un organisme dynamique. Ce dynamisme se reflète dans le jeu des couleurs. La façade est devenue partie intégrante de notre enseigne. »
Nils Stieglitz

Passé et futur combinés : la façade

Bien qu'il ait une vision plutôt moderne et prospective de l'université, Frosch a accordé une attention particulière à l’intégration du passé du bâtiment à la nouvelle construction. La façade en est l’élément central. Le Dr. Nils Stieglitz, professeur et président de la Frankfurt School, souligne la pertinence de la façade : « La façade est notre carte de visite ; elle a une influence significative sur l’ensemble du bâtiment. Notre objectif était d’en faire quelque chose de très spécial - pas trop sombre ni terne, mais aussi capable de s'intégrer dans le décor environnant et de prolonger l’histoire du bâtiment. » Klaus Ringsleben, administrateur de l’école de commerce, s’est beaucoup impliqué dans la recherche d'une solution appropriée. Il a contacté des fournisseurs de façades et fabricants de matériaux au cours d'un salon professionnel à Munich. Sa tâche était de trouver le bon fournisseur et le bon matériau, tout en gardant à l’esprit l’aspect durable. « Nous visons la certification Platinum pour notre campus, le plus haut niveau possible. » Pour Ringsleben, l’aspect technique et esthétique ainsi que les considérations financières constituaient le défi à relever. C’est également durant le salon de Munich qu'il a découvert l’entreprise Mosa et son offre de produits. En compagnie de quelques collègues, Ringsleben a visité l'usine de faïence à Maastricht et s’est entretenu longuement avec les designers de Mosa. « Nous avons été très impressionnés durant notre visite des lieux. La discussion a toujours porté à la fois sur l’esthétisme que nous souhaitions transposer dans le bâtiment et sur les solutions techniques proposées par Mosa. Ce qui m’a vraiment convaincu au sujet de Mosa, c’est l'histoire de l’entreprise, son développement organique, son offre très étendue et sa volonté d’aboutir à une solution esthétique sur le plan architectural. »

Avant de discuter d'une solution avec Mosa, le projet initial conçu par Werner Frosch a même failli être écarté parce que toutes les autres solutions étaient soit trop onéreuses ou ne convenaient pas en termes de durabilité.

Une étroite coopération visant un but commun

La solution idéale pour la Frankfurt School a uniquement été trouvée grâce à la coopération efficace et très étroite entre tous ceux impliqués. Mosa, Werner Frosch et Klaus Ringsleben ont travaillé comme une équipe de trois partenaires et ont entretenu des contacts réguliers pour les nécessités de chaque tâche spécifique au projet. Il s’agissait d’un travail très méticuleux consistant à créer les couleurs appropriées, trouver la bonne solution pour fixer les carreaux sur la façade et, surtout, de s’assurer que chacun de ces éléments s'inscrivait dans le cadre du projet.

La couleur a été un facteur clé du processus de conception. En consultation avec Mosa, une couleur de carreau unique a été imaginée pour refléter les teintes rouges traditionnelles du bâtiment d’origine. Les partenaires ont dû procéder à plusieurs essais de mélange de couleurs avant de trouver les teintes définitives. L’équipe de conception de Maastricht a préparé des échantillons et a expérimenté différentes nuances de rouge. C’est finalement le modèle « Solids » en Terra Tones et 90 x 90 centimètres qui a été retenu après plusieurs essais de développement et discussions intensives entre les architectes, l’équipe de la Frankfurt School et Mosa. Puis, trois dégradés de rouge ont été choisis pour les carreaux. Ces carreaux étaient uniques en termes de couleur, design et taille.

Aujourd'hui, ils composent la façade. L’effet général du bâtiment vient de l’agencement et de l'interaction des couleurs ainsi que du jeu de la lumière et des différents effets d’ambiance créés dans la façade. Pendant la journée, la façade change constamment d’aspect. Ce n’est jamais la même ; elle est toujours animée.

Une telle coopération étroite entre architecte, client et fabricant n’est pas une procédure courante. Au début, aucun fabricant n’était en mesure de fournir des carreaux provenant directement de leur portefeuille existant. Mosa a relevé le défi et développé un produit entièrement nouveau.



« Notre objectif concernant le bâtiment était de réaliser un espace créant une ambiance qui inspire, au sein duquel les personnes peuvent travailler et se rencontrer. »
Werner Frosch


« L’interaction entre esthétisme et technologie ainsi que la rentabilité devaient être considérées comme des éléments indissociables. »
Klaus Ringsleben
School-of-Finance-and-Management-Frankfurt-ext-26.jpg

Klaus Ringsleben souligne également la technologie inhérente à la façade : « J’ai été particulièrement impressionné par les solutions proposées en fixation des carreaux en céramique sur la façade et en jointoiement précis dans les coins de la sous-structure en utilisant ces carreaux. Ce sont des détails qu’un œil non expert ne verrait peut-être pas à première vue, mais qui assurément rehaussent l’aspect général. »

Observer le projet du point de vue de Mosa confirme la nature particulière de celui-ci. D'une part, la durée de réalisation du projet a été très courte : une seule année a suffi pour l’amener à terme. D’autre part, il s’agissait d'un projet de grande envergure impliquant un grand nombre de personnes. La première étape consistait à veiller à ce que Mosa soit en mesure de respecter les exigences techniques allemandes relatives à la certification de la façade. Ce point vérifié, le projet s’est déroulé sans problème. Bert Prevoo, technico-commercial, résume ainsi son impression sur le projet : « Malgré que ce soit un projet de grande envergure, tout s’est très bien passé. La communication entre les parties était ouverte et respectueuse. Il était important que tout le monde ait la même conception du projet, même si chaque membre de l’équipe avait ses propres idées. J’aimerais que tous les projets se déroulent aussi bien. »

Facteur clé : Durabilité

Enfin, outre la conception et la technologie appropriée, la Frankfurt School a toujours gardé à l’esprit l’aspect lié à la durabilité. L’établissement fait appel à un consultant en certification pour obtenir sa certification Platinum.

La Frankfurt School a trouvé en Mosa un partenaire partageant la même philosophie. La durabilité faisant partie intégrante des valeurs fondamentales de Mosa, il n’y avait aucun problème. Grâce à sa certification Cradle-to-Cradle Silver, Mosa a pu se reposer sur ses processus existants pour remplir ses engagements. Les procédures standard s’appliquant aux carreaux fabriqués sur mesure, l’équipe de Mosa a pu se concentrer pleinement sur le processus de conception et n’a pas eu à se soucier des différentes normes relatives aux matières premières ou processus de production. En suivant cette approche, Mosa a pu contribuer de manière positive aux efforts de la Frankfurt School dans ce domaine.



« D’un point de vue pratique, le nouveau bâtiment offre l’espace idéal pour adopter des méthodes d’enseignement créatives. Il crée de nombreuses possibilités de rencontre. »

Selin Atalay

Esthétique et technologie, passé et dynamisme

Examinant le projet dans sa globalité, Klaus Ringsleben met en lumière trois aspects et ce qui les relie étroitement. « L’interaction entre esthétisme et technologie ainsi que la rentabilité devaient être considérés comme des éléments indissociables. Les solutions proposées par Mosa répondaient parfaitement à ce critère, en particulier pour notre structure. » Finalement, la décision d'utiliser des carreaux Mosa - non seulement pour la façade, mais également pour le revêtement de sol extérieur et l'intérieur du bâtiment - a semblé une démarche logique à tous ceux concernés par le projet. Ainsi, l’impression donnée par l’extérieur se prolongeait à l'intérieur, contribuant à la philosophie générale du bâtiment.

Nils Stieglitz est pleinement satisfait du résultat de ce projet. « J’avais du mal à imaginer ce que donnerait la façade complète en voyant les échantillons de carreaux que Mosa avait fabriqués, mais l’entreprise a garanti qu'ils donneraient l’impact attendu. » Maintenant, les couleurs des carreaux changent en fonction de la lumière du jour. « La Frankfurt School est un organisme dynamique. Ce dynamisme se reflète dans le jeu des couleurs. La façade est devenue partie intégrante de notre enseigne. De mon point de vue, l’ensemble du bâtiment véhicule un caractère sérieux agréable. Ce nouveau bâtiment répond exactement à nos attentes : s’inspirant de notre passé et orienté vers un avenir dynamique. Qu’aurais-je pu espérer de plus ? »

Lors de la sélection des matériaux, il est conseillé d’étudier leurs propriétés durables - en dehors de leur fonctionnalité - sachant que celles-ci influent favorablement sur l’obtention d’un label écologique. Concernant certains labels, les carreaux Cradle-to-Cradle par exemple sont officiellement reconnus dans l’évaluation d'un bâtiment à des fins de label écologique.

Selon la définition du Cradle to Cradle Innovation Institute, les matériaux Cradle to Cradle sont utilisés pour leur valeur intrinsèque et réutilisés ou recyclés dans des produits dont la valeur et la sophistication technologique peuvent être supérieures à celles des originaux.
Détails du projet
Projet: Frankfurt School of Finance & Management
Architecte: Henning Larsen Architects
Lieu: Frankfurt (Allemagne)
Achèvement: 2017
Série de carreaux Mosa: Terra Tones, Terra Maestricht
Plus d'information

Les conseils et le soutien que nous fournissons doivent répondre à des exigences élevées. Concrètement, cela signifie que nous essayons d’établir un dialogue. Ce qui vous intéresse nous intéresse aussi. Vous avez des questions concernant ce projet ou vous souhaitez discuter des possibilités en la matière?

Contacter Mosa